Entrée hasin-tanana (hasina, tanana)
Partie du discours locution
Définition malgache  [Tanala] (hasintañana) vola fanome ny mpanotra [Rakotosaona 1975]
 ilazana ny vola nomena ny mpitsabo nitsabo ny tena [Rajemisa 1985]
Traduction anglaise a present given to the mpisikidy, etc., after the cure of a disease, or to a midwife after the birth of a child. [Richardson 1885]
Traduction française ( hasina peut avoir le sens de saint, sanctifié, par exemple la pierre sur laquelle montait la reine lors de son couronnement s'appelle mahamasina = qui rend saint, qui sanctifie ; elle a donné son nom à un quartier de Tananarive. Dans ce cas il faut traduire « qui sanctifie les mains ». Mais le hasina de l'arabe hasil était aussi la somme d'argent, généralement une piastre, que l'on offrait au souverain en signe d'allégeance). Nom donné aux honoraires versés aux mpimasy et aux mpisikidy. On l'emploie aussi pour les sommes versées aux sages-femmes mais non aux médecins de formation européenne, ce qui montre que l'idée de hasina, de puissance surnaturelle, n'est pas considérée de nos jours encore comme compatible avec la médecine officielle. [Boiteau 1997]

Mis à jour le 2020/07/31