Entrée belahy (be, lahy)
Partie du discours nom
Explications en malgache  [Sihanaka] Raibe [1.78]
Explications en français  [Tankarana] Père, oncle ; grand-père, grand-oncle. (àngy). [1.19]
Exemples Ary noraran' Ingara-belahy Ikonantitra, fa tsy nety Ikonantitra, fa niro-tsaka hiany hampihosy. [2.69]
Vocabulaire 

Entrée belahy (be, lahy)
Partie du discours nom
Explications en anglais [Lahy, masculine.] A tree with an aromatic bark, which is used to flavour rum. [1.2]
Explications en français (de be : gros et lahy : mâle). Lors des cérémonies de la circoncision, l'officiant prend dans sa bouche une boisson alcoolique préparée à cet effet et en asperge le sexe du jeune garçon ; cette opération est censée doter plus tard l'enfant d'un gros membre viril, d'où le nom belahy. Le sens de ce mot est cependant devenu multiple : les Malgaches pensent favoriser la fermentation les liquides sucrés en y incorporant un certain nombre d'ingrédient végétaux : racines, écorces et feuilles de diverses plantes. C'est, d'une façon générale, à ces mélanges qu'on donne le nom de belahy. Nous en verrons la composition à propos des diverses préparations (voir betsa).
Nom donné aux écorces amères spécialement appréciées pour préparer les boissons réservées aux fêtes de la circoncision et censées exalter les vertus viriles. Ce sont notamment :
[Betsimisaraka] Euodia belahe Baill. (Rutaceae). Nom déjà cité par Chapelier (1803). Écorces riches en alcaloïdes à propriétés excitantes et euphorisantes ; et Euodia chapelieri Baill. (Rutaceae) Cette dernière espèce est devenue fort rare.
[Betsileo] Urophyllum lyallii Baker (Rubiaceae). Écorces également riches en alcaloïdes. Réputées fébrifuges. (Voir Boiteau et coll. « Écorces amères de Madagascar », Journal d'Agriculture Tropicale et de Botanique appliquée 15 : 1-15 (1968) ; 15 : 337-349 (1968) 18 : 205-221 (1971). [1.196]
Nom scientifique Euodia belahe, Euodia chapelieri, Urophyllum lyallii
Vocabulaire 
Autres orthographes 

Mis à jour le 2020/07/31