Entrée laingo
Partie du discours nom
Définition malgache Ny tendron' ny zavamaniry na ny raviny farany ambony vao niseho, izay milenodenoka sy malefaka izaitsizy
¶ Ny tsara indrindra sy meva indrindra amin' ny zavatra iray: Laingon-kanina. [Rajemisa 1985]
Définition anglaise the tip of a plant [Hallanger 1973]
Définition française le bout d'un plante [Hallanger 1974]
Définition française Nom générique des jeunes pousses ou des bourgeons qu'on cueillait autrefois comme légumes afin de les faire cuire avec le riz. Usage en régression dans toute l'île. Cependant les protéines de ces bourgeons constituaient un apport alimentaire loin d'être négligeable. Leurs protéines sont, en effet, de toutes les protéines végétales, celles dont la composition en acides aminés est la plus proche des protéines animales. De plus, le très grand nombre d'espèces alors utilisées faisait qu'il y avait généralement compensation, les acides aminés essentiels absents ou mal représentés dans une des espèces végétales étant souvent plus abondants chez une autre. Il est curieux de constater que la langue malgache applique aussi ce nom de laingo à des organes animaux, comme le fanon du boeuf appelé laingo-tratrany. Le verbe mandaingo ou mandaingosa voulait dire : cueillir des bourgeons comestibles. Il tend à tomber dans l'oubli. [Boiteau 1997]
Vocabulaire 
Dérivations 

Entrée laingo
Partie du discours nom
Définition française Nom donné plus spécialement à plusieurs espèces de plantes dont les jeunes pousses ou bourgeons étaient couramment consommés. On peut citer surtout :
¶  [Merina] Mussaenda arcuata Lam. ex. Poir. (Rubiaceae).
¶  [Sakalava] Buchnera leptostachya Benth. (Orobanchaceae). Nous énumerons séparément les plantes dont le nom était composé de laingo et d'un additif. [Boiteau 1997]
Vocabulaire 
Nom scientifique Buchnera leptostachya, Mussaenda arcuata

Entrée laingo
Partie du discours nom
Définition française Sous l'influence des Africains islamisés, lorsque la coutume des « bâtons à mâcher », s'est superposée à la celle du noircissement des dents par le bétel ou ses succédanés, d'origine asiatique, on a confondu sous le nom de laingo, ces « bâtons à mâcher » ou « frotte-dents » avec les bourgeons comestibles. Le plus connu sous ce nom est Paederia bojeriana (A. Rich. ex DC.) Drake (Rubiaceae). Le fait de le mâcher fréquemment revêt les dents d'un enduit noir. laingoana, adjectif, s'applique aux dents ainsi noircies par le tels vernis naturels. On prétend que cette pratique protège de caries dentaires et raffermit les gencives. Elle est signalée par le Révérend Ellis dès 1838 dans son ouvrage sur Madagascar, Tome I, p. 38. [Boiteau 1997]
Vocabulaire 
Nom scientifique Paederia bojeriana

Entrée laingo
Partie du discours nom
Définition malgache Karazam-bahy maimbomaimbo fofona amotsiana nify ny raviny. [Rajemisa 1985]
Définition anglaise  [Sakalava] a climbing plant. Possibly the same as laingomaimbo. The fruit is used to blacken teeth, and the juice of the leaves is squeezed on wounds. In other provinces the word means the female organ of generation, and where so used tamboro is used for the plant [Richardson 1885]
Définition française Comme de nombreuses lianes donnaient des bourgeons comestibles, ou qu'ils étaient plus accessibles que ceux des grands arbres, on a pris l'habitude de donner le nom de laingo à certaines lianes, même si elles ne fournissaient pas de tels bourgeons. Exemple : laingomena : Bougainvillea spectabilis Wild. (Nyctaginaceae). [Boiteau 1997]
Vocabulaire 

2017/12/20