Entrée vahemboamena
Partie du discours nom
Explications en français  [Betsileo] (de vahe : liane ; et voamena : graines rouges ; ce mot désignait aussi l'ancienne pièce de 2 sous en bronze, donc quelque chose de très commun, de peu de valeur). Abrus precatorius L. (Fabaceae). Liane dont les gousses contiennent de très jolies petites graines, moitié rouges et moitié noires, souvent utilisées pour faire des colliers et autres objets artisanaux. On en exportait dès l'antiquité les graines jusqu'en Europe (Italie) et elles servaient à faire des chapelets. Le mot latin «  precatorius » veut dire : qui sert à prier. En dénommant ainsi la plante, Linné a donc pensé à cet usage. On appelle la racine : « Réglisse du pays » à l'île Maurice, à la Réunion et dans les autres pays francophones. Ces racines sont, en effet, sucrées et contiennent de la glycirrhizine comme la réglisse. Elles ont des propriétés expectorantes et digestives. On les fait mâcher par les malades atteints d'ulcère d'estomac, et elles semblent aider à la cicatrisation de ces ulcères. Leur emploi répété peut cependant avoir des inconvénients, car l'un des constituants mineurs a une action de type minéralo-corticoïde et peut perturber les équilibres potassium/sodium. D'après le Dr Daruty de Grandpré, de l'île Maurice, les graines fraîches écrasées dites « graines de Jequirity » appliquées en emplâtres, guérissent les ophtalmies purulentes. On les prétend même actives vis-à-vis des lupus et de certains cancers cutanés, toujours en application externe. Elles sont toxiques du fait de la présence d'une toxalbumine, la jéquiritine. [Boiteau 1997]
Vocabulaire 
Nom scientifique Abrus precatorius

Mis à jour le 2020/07/31