Entrée odi-hatina
Partie du discours nom
Explications en français  [Boiteau 1997] (de hatina : la gale). Remèdes contre la gale. Les vieux Malgaches connaissent très bien la nature parasitaire de la gale et ne la confondaient pas avec d'autres dermatoses. En dépit de sa petitesse, le sarcopte était bien connu et l'appelait renin-katina, c'est-à-dire « mère de la gale ». Pour distinguer la gale d'une autre dermatose voici comment on procédait : on faisait un feu vif et on en approchait le malade ; si celui-ci ressentait une impérieuse envie de se gratter c'est qu'il s'agissait bien de la gale ; si la chaleur n'agissait pas, par contre, il s'agissait d'une autre dermatose. Contre la gale, on prenait des bains préparés avec les feuilles du manioc amer ou d'autres plantes contenant des osides cyanogènes, comme le holaboay. On enduisait aussi la peau avec la gomme-gutte du harungana.

Mis à jour le 2020/07/31