Entrée voantany
Partie du discours nom
Définition française (1) (vezo, Mahafaly, Sakalava S.) (de voa : fruit ; et tany : terre). Ce « fruit de la terre » est produit par une curieuse plante parasite : Hydnora esculenta Jum. & H.Perrier (Hydnoraceae). La plante parasite est réduite à des rhizomes noirâtres portant des rangées de tubercules formant suçoirs. La fleur très charnue, assez grande, s'épanouit au raz du sol. Après la fécondation, le fruit devient hypogé ; il est gros comme le poing ; sa pulpe blanchâtre, juteuse, acidulée, est très agréablement parfumée (parfum rappelant la pomme reinette). Il constitue une friandise appréciée dans ce Sud qui est souvent le pays de la soif. Voir Jumelle : « quelques Phanérogames parasites de Madagascar », Revue Générale de Botanique (1912), et Perrier de la Bâthie : Sur quelques plantes non cultivées de Madagascar à fruits comestibles ou utiles ; Revue de Botanique Appliquée et d'Agriculture Tropicale, 1924, p. 660. Il est à noter que cette plante parasite qui vivait seulement sur quelques Légumineuses autochtones, s'est adaptée remarquablement à l'espèce introduite Pithecellobium dulce Benth. qu'elle parasite maintenant de façon presque élective. Les rhizomes de ce voantany sont vendus comme drogue très réputée sur les marchés. Ils entrent dans composition du mandemilahy ou « grand aoly » ( mohara) des Vezo de Morombe. Voir à ce sujet : A. Pascal : « Note sur le sorcellerie chez les Vezo de la région de Morombe », Mémoires Institut Scientifique Madagascar, série C, tome 1 (fasc. 1) p. 13-28 (1952). VOANTANY (2) ou VOANTOMBOANTANY (Betsimisaraka, Sihanaka). Nom relevé par Rochon (1791) p. 282 de son voyage aux Indes : « Vua-tani, sa fleur est comme celle de la Chine ». Nom donné à plusieurs Capparaceae, notamment : Thilachium laurifolium Baker ; réf. Boiteau 2750 in Herbier Jardin Botanique Tananarive. Le fruit qui atteint 3 cm de diamètre est porté sur un long gynophore pendant prolongé lui-même par un long pédicelle grêle. Le nom malgache évoque cette tendance du fruit à se diriger vers la terre. Fruit comestible à parfum assez fort. Aussi Thilachium panduriforme (Lam.) Juss. la forme à gros fruit de la côte Est. [Boiteau 1997]
Vocabulaire 

2017/11/17