Entrée masinjoana
Partie du discours nom
Traduction française  [Sakalava] (littéralement : « le masina des pauvres, des indigents », nom probablement dérivé du précédent à une époque plus récente). On le donne à des arbustes dont le bois a une odeur qui rappelle le Santal. Ce sont les faux-santals malgaches. Leur bois est collecté par les commerçants pakistanais installés sur la côte Ouest, qui le revendent en Inde comme vrai bois de santal, pour les bûchers funéraires. Les gens pauvres, lorsqu'ils avaient à payer l'impôt de capitation, étaient heureux de collecter ces bois pour trouver l'argent qui leur était nécessaire. d'où le nouveau nom datant de la période coloniale, deux espèces, au moins, ont été commercialisées sous ce nom :
¶ (1) Enterospermum madagascariense (Baill.) Homolle (Rubiaceae),
¶ (2) Brachylaena microphylla Humbert (Asteraceae). [Boiteau 1997]
Vocabulaire 

Mis à jour le 2020/07/31