Entrée Manjakamiadana (zaka, adana)
Partie du discours nom propre (toponyme) [liste complète]
Traduction française (dit aussi Palais de la Reine), édifice contruit par Jean Laborde en 1839 sur l’emplacement de Felatanambola, la première case d’habitation d’Andrianampoinimerina dans l’enceinte du Rova de Tananarive. C’est sur la demande de Ranavalona 1ère que Laborde fit élever ce beau palais, énorme case de bois de 40 m. de haut autour d’un pilier central, dit Volamahitsy et entourée de vérandas; trente ans plus tard, Cameron la revêtit de la maçonnerie de pierres qu’on lui voit encore de nos jours, alourdissant sa forme, mais la rendant imposante. Manjakamiadana est le principal bâtiment du Rova de Tananarive côtoyant le parapet de l’Est; il est entouré, du Nord au Sud, des deux mausolées royaux (dont celui de droite se nomme « Fitomiandalana »,), de Tranovola, de Mahitsielafanjaka, Üe Manampisoa, de Besakana et de l’Eglise du Palais. Perché au plus haut point de la Capitale à 1.472 m. d’altitude, Manjakamiadana semble dominer tout l’Imerina. « Ses quatre tours couleur du temps Evoquent tendrement à qui les voit de loin. La ville endormie à son ombre tutélaire ». [Rajemisa 1966]
Vocabulaire 

Mis à jour le 2020/07/31