Entrée lambam-bary (lambana, vary)
Partie du discours locution
Définition malgache (ara-bakiteny) vary midaboka amin' ny tany azon' ny ranonorana na ny rivotra): voa avokoa tsy misy afaka [Rajemisa 1985]
Traduction française Riz couché à terre par le vent et la pluie. Se disait d'une forte épidémie qui frappe tout le monde, grande mortalité [Veyrières 1913]
  [Merina] (de lambana : exposé aux calamités et vary : le riz). Le riz, Oryza sativa L. (Poaceae), lorsqu'il est encore sur pied dans la rizière. Comme il constitue la base de l'alimentation malgache, on tremble de voir la récolte anéantie par la grêle ou les sauterelles, etc. Par extension, se dit d'une calamité menaçant la population : nataon'ny nendra lambam-bary ny mponina (= la variole a fait une hécatombe parmi les habitants) . L'expression s'écrit alors en deux mots avec un trait d'union. (Exemple tiré de Firaketana Malagasy n° 252 (1965)). [Boiteau 1997]
Vocabulaire 
Exemples 
1Lambam-barin' ny fahavalo ny miaramila [Rajemisa 1985]
2Ataon' ny tazon-karena lambam-bary indray miankohoka amin-dRavola ny vahoaka [Ravelojaona 1937]

Mis à jour le 2020/07/31