Entrée kilahimena
Partie du discours nom
Traduction française (de lahy, pris ici dans le sens de pousse, jeune inflorescence ; et mena : rouge). Nom donné aux vernonia (Asteraceae) du groupe 1 de Humbert ; c'est-à-dire les espèces herbacée, généralement vivaces par leurs parties souterraines et à fleurs roses, rouges et violacée. Beaucoup d'entre elles secrètent des Anthocyanes et leurs tiges sont également colorées en rouge, ainsi que leurs jeunes inflorescences, d'où le nom malgache. Ce sont surtout, suivant les dialectes :
¶  [Betsileo] Vernonia nudicaulis Less., Vernonia erythromarula Klatt, Vernonia betonicaefolia Baker et Vernonia rhodolepis Baker (Asteraceae)
¶  [Bezanozano] Vernonia aemulans Vatke et Vernonia erythromarula Klatt (Asteraceae)
¶  [Sihanaka] nous avons récolté sous ce nom un vernonia très différent, lianoïde, à feuilles lauriformes, trinervées, que H. Humbert a identifié à Vernonia spiciforma Klatt (Asteraceae) Toutes ces espèces renferment des principes amers et sont utilisées en médecine populaire. L'infusion des fleurs ou des sommités fleuries est administrée aux malades fébricitants pour supprimer les nausées et rétablir l'appétit. On fait souvent avec les racines, fraîches ou torréfiées, des infusions réputées toniques. Voir aussi lahimena. [Boiteau 1997]
Vocabulaire 

Mis à jour le 2020/07/31