Entrée kijejalahy
Partie du discours nom
Traduction française (de kijeja : nom des larves de sauterelles en phase grégaire : on le dit aussi, par dérision, des enfants rassemblés ; équivalent français : marmaille ; quant à lahy : mâle, il fait allusion ici à la saveur amère). Nom donné à des arbustes ou sous-arbrisseaux qui tendent à former des peuplements dans les savanes ou les prairies relativement peu brûlées. Ces sont surtout : Ils fournissent une infusion amère et sont employés, seuls ou associés du kanda et au lahimena, comme odi-angatra, c'est-à-dire remède contre les affections vénériennes surtout les blennorragies. Il entre aussi dans le traitement de l'aretin-dahy (« maladie du mâle »), autre affection vénérienne. On l'emploie surtout à cet effet en bains de vapeurs fréquemment répétés, qui doivent être pris debout, la vapeur montant vers les organes sexuels. Dans ce cas, on l'associe plutôt au vahimena et au tsiety. [Boiteau 1997]
Vocabulaire 

Mis à jour le 2020/07/31