Citations : Imerimandroso

1870Grandidier Alfred : Souvenir de Voyages
1869
page 32
En arrivant a Ambohimanga, j'ai appris qu'on venait de faire un autodafé général de tous les sampy ou talismans jusque-là vénérés, je faillis même dire adorés de tous les Merina; c'est le 9 septembre 1869 qu'a eu lieu cette exécution dans tous l'Imerina. La reine envoya ce jour-là des émissaires dans toutes les villes où l'on gardait un de ces sampy, avec l'ordre des les brûler et ils les brûlèrent en effet. Ainsi à Ambohimanjaka, au nord d'Imerimandroso, qui est à cinq kilomètres Ouest d'Ambohimanga où était conservé religieusement l'un des plus célèbres, Ramahavaly, le guérisseur des tous les maux, l'Esculape Malgache, cinq officiers généraux et un pasteur protestant malgache se sont présentés ce jour-là et on dit à ses gardiens, à ses prêtres: -- "À qui est ce talisman? Est-il à vous ou à la reine?" -- "À la reine". -- "À la reine dites-vous? Oui! il est bien à elle, voici ce qu'elle vous fait dire: j'ordonne que tous les sampy soient brûlés, car ils induisent mon peuple en erreur, ils le trompent, et si quelqu'un de mes sujets en cache un, en garde un contrairement à mes ordres, je le ferai brûler avec son talisman". Personne n'osa contrevenir à cet ordre, mais personne n'osa non plus livrer le coffret de bois où était renfermé le vieux Ingahibe (littéralement: le respectable vieillard) comme on nommait d'ordinaire Ramahavaly, qui consistait tout simplement en deux morceaux de bois informes de la grosseur du poignet et long de 12 à 15 centimètres, juxtaposés; ce furent les envoyés de la reine qui durent grimper à l'échelle pour s'en emparer et qui procédèrent ensuite à l'autodafé, dans lequel ils firent aussi jeter tous les talismans et gri-gris personnels des habitants du pays, à leur grande stupéfaction et terreur.