Index

Proverbes : tano

Proverbe Aza manao : " tsindrio fa iray, tsindrio fa kely " . [Veyrières 1913 #707]
Aza manao: "Tsindrio, fa resy;" aza manao: "Tano, fa azo". [Veyrières 1913 #628, Cousins 1871 #536]
Aza manao: "Tsindrio, fa resy; tano, fa azo". [Nicol 1935 #11, Houlder 1895]
Traduction française Gardez-vous d’achever un vaincu, de frapper un captif. [Nicol 1935 #11]
Ne dites pas : achevez-le car il est vaincu ; ne dites pas : tenez-le car il est pris. [Veyrières 1913 #628]
Ne dites pas: "Êcrasez-le, il est vaincu; tenez-le ferme, car il est pris". [Houlder 1895]
Ne dites pas : il faut l' accabler parce qu' il est sans défense, il faut l' opprimer parce qu' il est faible. [Veyrières 1913 #707]
Interprétation française C. à. d. n'écrasez pas votre adversaire, mais soyez magnanime. [Houlder 1895]
Ces paroles se disaient des luttes d' enfants ou de jeunes gens ; passées en proverbe, elles se disaient des chefs qui abusaient de leur autorité et opprimaient leurs subordonnés. [Veyrières 1913 #628]

Proverbe Keliray mahazo jiolahy, ka tano fa azoko, vonjeo aho fa lasany. [Veyrières 1913 #712]
Keliray mahazo jiolahy : vonjeo aho fa azoko izy fa lasany aho. [Rinara 1974 #1608]
Keliray mahazo jiolahy : vonjeo aho, fa azoko izy ka lasany aho. [Veyrières 1913 #712]
Kely ray nahazo jiolahy: "Tano fa azoko, vonjeo aho fa lasany". [Houlder 1895]
Keliray nahazo jiolahy : "Vonjeo aho, fa azoko izy, ka lasany aho". [Cousins 1871 #1254]
Traduction française Nain qui s' empare d' un brigand : au secours, s' écrit-t-il, car je l' ai saisi et il m' entraîne. [Veyrières 1913 #712]
Un petit homme qui a attrapé un voleur (ou brigand): "Au secours, je le tiens, mais il m' emporte!". [Houlder 1895]
Interprétation française Les petits, exploités par les grands, peuvent les menacer et c' est tout ; se disait aussi de tous ceux qui étaient exploités sans pouvoir se défendre. [Veyrières 1913 #712]

Proverbe Raha hitana, tano izay hotananao, fa aza manao sarin-domano. [Veyrières 1913 #3363]
Traduction française Si vous voulez arrêter quelqu' un, arrêtez ceux qui doivent l' être, mais ne faites pas des détours et des feintes comme celui qui nage. [Veyrières 1913 #3363]
Interprétation française Ne faites pas peser d'une manière vague la responsabilité sur tous, mais sur les coupables seulement. [Veyrières 1913 #3363]

Index