Index

Proverbes : raisina

Proverbe Akanga sasatra ka raisin' ny mpandalo rehetra. [Veyrières 1913 #2056]
Traduction française Pintade épuisée de fatigue appartient à tout venant. [Veyrières 1913 #2056]
Interprétation française Se disait des gens qu'on mettait à la raison. [Veyrières 1913 #2056]

Proverbe Antsibe atsipy ami-manam-panahy, ka raisin' ny ampy saina. [Veyrières 1913 #3235]
Antsibe atsipy ami-manam-panahy, ka raisin' ny mpahalala. [Veyrières 1913 #3235]
Antsibe atsipy ami-manam-panahy, ka raisin' ny mpisaina. [Veyrières 1913 #3235]
Antsibe atsipin' ny manam-panahy, raisin' ny mpahalala. [Rinara 1974 #302]
Antsibe atsipin’ ny mpanam-panahy : raisin’ ny mpahalala. [Houlder 1895 #1590, Veyrières 1913 #3235, Cousins 1871 #256, Nicol 1935 #317]
Teny atsipy ami-mpanam-panahy, koa raisin' ny mpisaina. [Cousins 1871 #3076, Nicol 1935 #332]
Teny atsipin' ny manam-panahy, raisin' ny mpahalala. [Houlder 1895 #1589]
Teny atsipin' ny mpanam-panahy, raisin' ny mpahalala. [Veyrières 1913 #3235]
Traduction française Cognée jetée à qui sait la recevoir et transmise à qui comprend. [Veyrières 1913 #3235]
Coutelas lancé par un homme intelligent et attrapé au vol par quelqu' un qui comprend. [Veyrières 1913 #3235]
Grand couteau jeté par un homme intelligent ; c’est à l’homme avisé à s’en servir. [Nicol 1935 #317]
Paroles jetées à ceux qui peuvent réfléchir; l’homme sensé s’en saisit. [Nicol 1935 #332]
Un conseil donné (litt. jeté) par les sages est reçu par les intelligents. [Houlder 1895]
Un grand couteau jeté par un sage est saisi par un clairvoyant. [Houlder 1895]
Interprétation française A bon entendeur, salut! [Houlder 1895]
Le sens est : parole ou pensée suggérée par quelqu' un, et attrapée au vol ; l'expression se disait aussi d' un conseil écouté attentivement. [Veyrières 1913 #3235]
Se disait des mots d' ordre ou des secrets confiés à des personnes sûres, qui comprennent leur portée et l' usage à en faire. [Veyrières 1913 #3235]

Proverbe Karaman-daikona ka any an--danitra no raisina. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Raharaha tsy mba andraisam-bola fa atao an-tsitrapo. [Rajemisa 1985]

Proverbe Mitsororoka, toa voahangy ; fa raha raisina, toa tainkintana. [Veyrières 1913 #5919, Rinara 1974 #2508, Cousins 1871 #1909]
Traduction française Cela pendille en chapelet comme des perles, mais quand on y touche, on dirait l' insecte appelé tain-kintana. [Veyrières 1913 #5919]
Interprétation française Se disait des illusions, des apparences, des biens trompeurs. L'insecte tain-kintana se replie en boule quand on le touche ou quand il craint quelque chose. [Veyrières 1913 #5919]

Proverbe Mpivaro-by : mivoaka hatatao, miditra raisina. [Rinara 1974 #2636]

Proverbe Ny tanana mamatra-balala; ary ny akanjo raisin’ ny afo. [Veyrières 1913 #5927, Cousins 1871 #2425, Rinara 1974]
Traduction française Les mains entassent les sauterelles dans la marmite où on va les faire cuire, et le vêtement prend feu. [Veyrières 1913 #5927]
Interprétation française Pour un bien mince avantage, on perd de vue de grands inconvénients. [Veyrières 1913 #5927]

Proverbe Rediredin' adala na misy azo raisina aza mivaona. [Rinara 1974 #3742]

Proverbe Toy ny lamban-jaza : tsy raisina, fa apetrapetraka, kanefa raha raisin' ny olona itomaniana. [Rinara 1974]
Toy ny lamban-jaza : tsy raisina, tsy apetrapetraka, kanefa raha raisin’ ny olona, itomaniana. [Veyrières 1913 #1539, Cousins 1871]
Toy ny lamban-jaza : tsy raisina, tsy apetrapetraka, kanefa raha raisin’ ny olona, taniana. [Veyrières 1913 #1539, Cousins 1871]
Traduction française C' est comme le lamba d' un enfant : il ne le prend pas, il ne le dépose pas, mais si quelqu' un y touche, il le pleure. [Veyrières 1913 #1539]
Interprétation française Se disait de ceux qui ne jouissent pas de ce qu'ils ont, mais le gardent avec jalousie. [Veyrières 1913 #1539]

Proverbe Toy ny taky trosa amin' androvo : raisina aloha izay omeny. [Rinara 1974 #4327]

Proverbe Tsy mba akanga hanidina aho, fa ny ganagana raisina amin' ny tendany. [Rinara 1974 #4546]
Tsy mba ny akanga hanidina aho, fa ny vorombazaha entina amin' ny tendany. [Houlder 1895 #376]
Traduction française Je ne suis pas une pintade pour m' envoler, mais un canard que l' on porte par le cou. [Houlder 1895]
Interprétation française C. à. d. vous pouvez faire de moi tout ce que vous voudrez. [Houlder 1895]

Proverbe Tsy mba ny mafy halain' ny nify, fa ny malemy raisin' ny molotra. [Houlder 1895 #1357]
Traduction française Ce n' est pas (comme) quelque chose de dur que les dents saisissent, mais (comme) quelque chose de tendre que les lèvres prennent. [Houlder 1895 #1357]

Proverbe Tsy ny kely vao raisina no maharesy ahy, fa ny be omby ao an-karona. [Veyrières 1913 #4410, Cousins 1871 #3566]
Tsy ny kely voaray no maharesy ahy, fa ny be mby an-karona. [Houlder 1895 #1347]
Tsy ny kely voaray no maharesy, fa ny be efa mby an-karona. [Rinara 1974 #4772]
Traduction française Ce n' est pas le peu que vous venez de prendre qui me fait perdre, c' est la grande quantité déjà au panier. [Veyrières 1913 #4410]
Ce n' est pas sur le surplus que vous venez de prendre que je perds, mais sur ce que vous avez dans votre corbeille. [Houlder 1895]
Interprétation française Le marchand disait ces paroles à l'acheteur, pour signifier qu' il vendait trop bon marché. [Veyrières 1913 #4410]
Parole adressée par un marchand de riz à un client qui a acheté du riz bon marché et qui pourtant prend encore une ou deux poignées par-dessus le marché. [Houlder 1895]

Proverbe Vantotr' akoho eo an-tanan-tompony, sy vorombazaha raisina amin' ny tendany, ka samia mahazaka ny anjarany. [Veyrières 1913 #2757]
Traduction française Poule dans la main de son maître et canard pris par le cou : que chacun porte son sort. [Veyrières 1913 #2757]

Index