Index

Proverbes : misorona

Proverbe Maka kitay manana ankizy ; misorona afo manan-jiro ; homa-maizina ao am--pototry ny mazava. [Veyrières 1913 #2296, Houlder 1895]
Maka kitay manana ankizy, misorona afo manan-jiro, homa-maizina eo am--pototry ny mazava. [Rajemisa 1985]
Maka kitay manana ankizy, misoron' afo manan-jiro, ka mihina-maizina am--pototry ny mazava. [Rinara 1974]
Interprétation malgache Mampijaly tena noho ny fahihirana. [Rajemisa 1985]
Traduction française Aller chercher (soi-même) son bois quand on a un esclave; attiser le feu (pour s' éclairer) quand on a une lampe, et manger dans l' obscurité quand on pourrait avoir de la lumière. [Houlder 1895]
L' avare a un esclave et il va chercher son bois ; il a une lampe et il attise son feu pour lui servir de lumière ; il peut avoir de la lumière et il mange dans l' obscurité. [Veyrières 1913 #2296]
Interprétation française C' est souffrir par avarice. [Houlder 1895]

Proverbe Miangaly miserana tahaka ny ankizilahy misorona afo alozina. [Rinara 1974 #147]
Miangaly miserana, toy ny andevolahy misorona afo alozina. [Veyrières 1913 #569, Cousins 1885 #1716]
Traduction française Se payer des caprices et des distractions d' un moment, comme l' esclave qui attise le feu entre une allée et venue. [Veyrières 1913 #569]

Proverbe Misorona afo homana. [Veyrières 1913 #2537]
Traduction française Le pauvre n' a pas de lumière et mange à la clarté du feu. [Veyrières 1913 #2537]

Proverbe Misorona afo homana ka malahelo ny jabora lasam-boalavo. [Rinara 1974 #2415]
Misorona afo homana : malahelo ny jabora lasam-boalavo. [Veyrières 1913 #575, Cousins 1885 #1840]
Traduction française Esclave qui attise le feu tout en mangeant : elle regrette le lard emporté par les rats. [Veyrières 1913 #575]
Interprétation française Allusion au lard dont on se servait pour entretenir la lampe et que les rats avaient emporté. [Veyrières 1913 #575]

Proverbe Misorona afon-komana ka sady misento no homana [Abinal 1888 #634]
Traduction française Attiser le feu pendant le souper (pour s'éclairer), c'est aspirer de la fumée tout en mangeant [Abinal 1888 #634]
Interprétation française Réjouissance, bonheur qui vient à la suite d'un deuil, d'une perte [Abinal 1888 #634]

Index